Projet AMP de GOOGLE

Posted on

Le développement impressionnant du web mobile marque le début d’une nouvelle ère. En effet, à en croire un sondage de Google, plus de la moitié des requêtes effectuées ont été faites sur mobile. Et ce, sans compter les visites sur tablette. Seul frein à cette évolution la lenteur de chargement des sites web mobiles qui ne garantissait pas sur le long terme une expérience utilisateur acceptable.

D’où le projet AMP (Accelerated Mobile Page), initié par Google qui est un projet Open-source pour accélérer l’affichage du contenu des pages sur le web mobile. Lancé depuis plusieurs mois, le projet s’appuie sur un framework AMP HTML conçu avec des technologies Web déjà existantes et permettant aux éditeurs de créer des pages Web plus légères. Le projet  s’est concrétisé le 7 octobre 2015 et devrait être officiellement opérationnel  en février 2016.
[divider height= »30″]

Objectifs

L’un des objectifs du format AMP HTML est de rendre les pages web  plus légères ce qui permettrait de consulter plus rapidement leurs contenus sur mobile et donc de générer mécaniquement plus de vues. L’autre objectif est aussi de concurrencer principalement Facebook et Apple qui disposent d’outils jouant le même rôle mais qui ne permettaient pas aux annonceurs de monétiser leur contenu. Il s’agit respectivement des projets Instant Article  et l’appli News.

[divider height= »30″]

Fonctionnement

Le format AMP HTML est une variante du langage HTML classique et qui permet de minimiser les requêtes HTTP. L’idée est de ne charger le contenu que lorsqu’il est censé être visible à l’écran. Un JavaScript sera en mesure de repérer le contenu du code optimisé pour AMP via un préfixe. Ainsi par exemple, la balise <vidéo> se voit remplacée par <AMP-vidéo>.

[divider height= »30″]

Test du format AMP

La première démonstration a été effectuée avec un simulateur de Smartphone Nexus 5 sur réseau 3G en octobre 2015. Selon les tests menés à l’issu de celle-ci, les pages utilisant le format AMP HTML ont bénéficié d’un affichage jusqu’à 85 % plus rapide.

[divider height= »30″]

Limites

Il n’est par exemple pas possible d’insérer des JavaScript tiers et certaines propriétés CSS ne sont pas encore les bienvenues pour les transitions, les filtres ou les animations. La feuille de style ne devra d’ailleurs pas excéder 50 Ko.

[divider height= »30″]

Partenaires au projet AMP

Le projet AMP connait déjà un tel succès qu’il s’est entouré de partenaires haut de gamme qui ont décidé de l’intégrer. Il s’agit principalement de Twitter, PInterest, WordPress.com ou encore LinkedIn. Une trentaine d’éditeurs sont d’ores et déjà dans la boucle parmi lesquels la BBC, BuzzFeed, Financial Times, The Guardian, Mashable, The Washington Post ainsi que Les Échos.

[divider height= »30″]

Importance pour le référencement SEO

D’autre part, les pages AMP pourraient aussi bénéficier d’un avantage SEO début 2016. Les contenus des sites qui utilisent ce type de format AMP seraient avantagés en termes de référencement et leurs liens pourraient être labellisés sous la forme d’un texte de type « fast » dans les résultats de recherche.

[hr height= »15″ style= »zigzag » line= »default » themecolor= »1″]

Conclusion

Le projet AMP va révolutionner la navigation sur le web mobile. Ce projet va également concurrencer la navigation sur les ordinateurs classiques. A cet effet, il y aura certainement plus d’utilisation des supports mobiles. D’ailleurs, plusieurs sondages sur les requêtes provenant des supports mobiles, révèlent que la tendance va encore plus se généraliser. De quoi faire une belle publicité pour son nouveau format AMP.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.