Le développement low-code et no-code

Le développement d’applications mobiles est devenu très prisé de nos jours, car c’est une activité très rentable. C’est une plateforme accessible sur n’importe quel appareil électroniques mobiles. Les codes informatiques sont la base de leur création, de ce fait, tout le monde ne peut pas mettre sur pied une application. Cependant, plusieurs entreprises ont compris l’importance de la demande et les choses sont devenus de moins en moins compliqué. Le développement low-code et no-code rend possible la création d’une application mobile à faible coût, grâce à des logiciels performants. En effet, il est désormais possible d’utiliser moins de code pour créer une application.

C’est quoi le no-code et le low-code ?

Le no-code est un dispositif intellectuel mis sur pied pour faciliter au maximum le travail des développeurs. En effet, grâce à cela, aucune ligne de code n’est nécessaire dans le cadre du développement d’une application mobile. Oui ! Aucune ligne de code ! Il est évident que cela s’apparente à une utopie, mais bien de facteur rendent nécessaire l’utilisation de ce type de procédé. Parlant du low-code (peu de code) il s’agit tout simplement de créer des applications en utilisant 20 à 30% de ligne de code. Cela permet à des personnes lambda de se lancer plus facilement dans le métier de développeur.

La complexité de la création d’une application est ce qui résume la différence qui existe entre le no-code et le low-code. Vous ne pouvez pas entreprendre de faire cela, lorsque vous n’avez pas les capacités intellectuelles pour réussir. Il n’est pas vraiment possible et conseiller de créer une application sans codage manuel. C’est pourquoi, le low-code est privilégier contrairement à son congénère. Si vous n’avez pas les aptitudes nécessaires pour utiliser ces applications, faites appel à une agence spécialisé dans ce domaine.

Les limites du développement low-code

Malgré l’aide monumentale que nous offre le low-code, il n’en reste pas moins que les limites de son utilisation sont assez importantes. En commençant par la personnalisation qui est très limitée qui est accompagner par peu d’intégration. Il s’agit ici de différentes options dont vous pouvez disposer d’une plateforme à une autre. C’est pourquoi, vous devez parfaitement connaître les limites de ces plateformes. Lorsque le code est faible, il n’est pas facile de l’intégré à certains types de logiciel. De plus, vous ne pourrez pas avoir une API propre à vous, ce qui rend votre application assez limitée. Un point très important, c’est la sécurité qui est menacé lorsqu’une grande partie du code n’est pas écrit par vous.

Le low-code est en plein expansion et permet de répondre à une forte demande en développeur web. Grâce à ce système la création d’applications mobiles est très facile et en plus rapide à exécuter. Ceci dit, vous ne devez pas entièrement vous reposez sur ce moyen de procéder. Au contraire, vous devez y ajouter plus de code manuellement, de sorte à optimiser la sécurité de votre plateforme. C’est un marché que vous pouvez exploiter dès maintenant, car en 2022, sa valeur peut augmenter de 21,2 milliards de dollars. Le low-code en 2024, peut représenter environ 65 % de tout le développement d’applications mobiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *